Innovation : les apiculteurs, les abeilles et la balance connectée…

Prendre soin des abeilles n’est plus uniquement la passion d’un travail bien fait. C’est désormais une nécessité pour la survie de ces apoïdes. Alors que certains s’évertuent à faire tomber des millions d’abeilles sous les coups  de leurs produits toxiques, d’autres œuvrent à leur protection. Et c’est le cas de Jérôme Clerjeau, l’inventeur de la balance connectée Bee2beep. 

La vie privée des abeilles n’existe plus

Les apiculteurs peuvent suivre à distance la santé de leurs ruches, depuis la plateforme web. Ils accèdent à un véritable outil d’analyse et de gestion. Ils consultent en temps réel l’ensemble des données essentielles qui concernent leurs abeilles.

Cette balance, autonome en énergie et suffisamment robuste pour résister aux intempéries, est placée sous la ruche. Les éleveurs d’abeilles pourront tenir compte de l’impact de leurs actions sur leurs ruches, même sur celles qui n’ont pas de pesage. Ceux qui possèdent plusieurs ruches pourront garder un œil personnalisé sur chacune d’entre elle, grâce à cet outil d’analyse, qui, une fois complété, servira de carnet de suivi. Les données sont transmises à intervalles réguliers. La balance permet de suivre le poids, la température, l’humidité, le gain de poids sur 24 heures et 7 jours et même le taux de produits indésirables pour les abeilles. Toutes les informations sont stockées sur la plateforme bee2beep.com. Et un autre avantage indéniable,  un carte IGN est intégrée et permet de découvrir les différentes cultures autour des ruches via une cartographie parcellaire des cultures dans l’hexagone.

Bee2beep

Une belle histoire…

L’idée de la balance connectée est née durant la dernière année de terminale de Jérôme Clerjeau. Un apiculteur disposait de ruches dans son lycée mais n’avait aucun moyen de contrôler la bonne production ni la santé des abeilles lorsque l’établissement était fermé.

Avec un petit groupe de camarades, Ils décident de mettre à profit leur projet de fin d’études pour lui apporter une solution. Et le premier prototype de balance connectée vit le jour.

Le bac en poche, il intègre l’ICAM Vendée en école d’ingénieur tout en gardant en tête la satisfaction de l’apiculteur de son lycée. Dès lors, l’idée de cette balance connectée ne l’a plus quitté tout en sachant qu’il fallait améliorer la première version.

Bee2beep2

Durant son temps libre, il repense la balance. Pendant deux années, avec ses économies et le soutien de ses grands- parents, il travaille en étroite collaboration avec des apiculteurs. En partenariat avec le Syndicat de l’abeille des Deux Sèvres, il fabrique une première version et la teste chez sept apiculteurs. Les résultats s’avèrent très concluants mais son projet est au point mort ne pouvant passer à l’étape industrielle par faute de moyens.

Alors qu’il pensait que l’histoire allait s’arrêter là, il est contacté par Timbert Production, le spécialiste du pesage industriel en France. Frédéric Timbert, son président, qui est aussi vice-président du label « Origine France Garantie » est touché par la démarche et propose de l’accompagner dans le développement de son innovation technologique.

En 2018, la première balance Bee2Beep est née. Aujourd’hui une campagne de crowdfunding sur Ulule est lancé pour la commercialisation des premières balances. Une belle aventure qui génère cinq emplois et place l’innovation au cœur de la protection pour la biodiversité.

Bee2beep

« Origine France Garantie »

Ulule